Jean-Luc DESCHAMPS

Radio-Amateur F5MVW Lyon

Jan
2020

Biographie

Entrée principale du Manoir des Templiers d'AmbourvillePar une nuit d'été, le jour des fiançailles en juillet 1947, à AMBOURVILLE dans une des dépendances du Manoir des Templiers , ce fut le départ d'une nouvelle vie: la mienne.

Ma grand-mère maternelle, Germaine Lebailly, était issue d'une famille nombreuse de Pont-Audemer et mon grand-père maternel, Jean Larchevêque, également mon parrain, avait grandi à Honfleur d'où ma mère, Denise Deschamps, est native.

Mon père, Jacques Deschamps, est né à Mont-Saint-Aignan où il a vécu toute sa jeunesse. A cause de la Seconde guerre mondiale, il a interrompu ses études d'architecte et s'est engagé volontaire à l'âge de dix-sept ans, il a rejoint l'Armée du Rhin et Danube commandée par le Maréchal de Lattre de Tassigny.

Né, blond aux yeux bleus, le 03 avril 1948 à deux heures du matin à la clinique Saint-Hilaire de ROUEN, j'ai passé ma jeune enfance dans le centre ville. Cette ville où Jeanne d'Arc fut emprisonnée et brûlée vive sur la place du marché en 1431.

Nous avons habité une maison sur un étage dans le domaine appartenant aux Eaux et Forêts de la ville de ROUEN.

A l'âge de huit ans, nous avons déménagé pour aller dans la proche banlieue rouennaise. Nous avons emménagé dans un appartement cinq pièces.

 


 

A l'âge de 20 ans, je me suis engagé dans l'Armée de l'Air. Ma première affectation était Nîmes.

 

C'était en octobre 1967, l'hiver a été vigoureux et les exercices dans la nature à nous former au combat n'ont pas été une agréable période. Nous avions à faire à des formateurs issus des rangs de parachutistes qui avaient vécu la Guerre d'Algérie.

A l'issue de la formation de base, j'ai quitté Nîmes pour rejoindre le quartier de Joinville situé en plein centre de Rochefort. Les fenêtres du dortoir donnaient sur une rue très fréquentée où les bars étaient collés les uns aux autres. Je n'oublierai pas le Domino juste en face et la musique que l'on entendait souvent : il est cinq heures, Paris s'éveille de Jacques Dutronc.

 

Après un cycle d'apprentissage concernant les instruments de bord électroniques des avions de chasse de type Mirage et un nouveau stage de formation militaire pour être admis dans le corps des Sous-officiers, j'ai quitté ROCHEFORT pour continuer l'apprentissage dans la spécialité que j'ai exercée pendant plus de trente années. Affecté en Allemagne, en plus de l'activité professionnelle, il y avait les soirées de gala, les rencontres amicales avec nos homologues allemands (exercice de tir à armes réelles) puis des participations au sein de diverses associations locales telle que les " GRENZFÄHNLEIN", association dont chaque membre portait un uniforme de type napoléonien lors de chaque manifestation et qui amusait les Nîmes, nouvelle vie le 05 octobre 1967spectateurs par des tirs avec leur fusil qui utilisait de la poudre noire.